Tapez ci-dessus et appuyez sur la touche Entrée pour effectuer la recherche. Appuyez sur Esc pour annuler.

Commerce de détail

5 méthodes d'évaluation des stocks pour une valorisation optimale de votre inventaire

5 méthodes d'évaluation des stocks pour une valorisation optimale de votre inventaire

Dans un article récent, nous avons examiné la relation entre les coûts et les ventes et comment la connaissance de votre marge brute est essentielle à la croissance de votre commerce de détail.

La gestion de ses stocks pour un commerce de détail est primordiale. C’est souvent l’un des coûts les plus importants, tout en étant la principale source de revenus de l’entreprise.

Cet équilibre délicat est la raison pour laquelle il peut être utile de mieux comprendre comment suivre, comprendre et améliorer le coût des stocks dans votre comptabilité. 

En terme simple, le calcul du coût des stocks aide les détaillants à estimer la valeur de leurs marchandises.

Dans cet article, nous allons vous présenter 5 méthodes pour évaluer vos stocks

  • La méthode de l’inventaire au détail
  • La méthode d’identification spécifique
  • La méthode du premier entré, premier sorti (FIFO)
  • La méthode LIFO (Last In, First Out)
  • La méthode de la moyenne pondérée

Lightspeed Retail, la caisse qui optimise vos stocks

Gardez un œil sur votre inventaire grâce à des rapports actualisés à partir d'un seul système de caisse.

L’impact des stocks sur la rentabilité des détaillants

Avant de poursuivre, un autre mot sur l’importance de l’inventaire. Sans une revue systématique de vos stocks, il peut être difficile d’obtenir une image précise de votre niveau d’inventaire et de son impact sur les coûts opérationnels de votre commerce.

Vous devez vous assurer de connaître la quantité de stocks dont vous disposez dans votre entreprise à différents moments, ainsi que des données au niveau des produits sur ce qui se vend et ce qui ne se vend pas (ou moins bien).

Tirez profit de vos données

Découvrez dans ce guide gratuit comment identifier les données pertinentes pour votre boutique.

De même, il est utile de savoir combien de stocks sont vendus ou perdus chaque jour, chaque mois et chaque année grâce à un comptage fréquent de votre stock par cycles et à des rapports précis de gestion des stocks. Sans un suivi régulier, le fait d’avoir trop ou pas assez de stocks peuvent avoir des répercussions sur vos résultats. 

 La méthode d’inventaire au détail expliquée

La méthode d’inventaire au détail fournit le solde du stock final d’un magasin en mesurant le coût du stock par rapport au prix des marchandises. En substance, elle détermine le montant des dépenses à comptabiliser pour cette période par rapport à la période suivante.

La méthode de la vente au détail suppose que tous vos stocks ont une marge bénéficiaire constante, explique Abir Syed d’ UpCounting. « Vous prenez donc la valeur totale de ce que vous avez à vendre, vous la réduisez de sa marge, et vous utilisez ce chiffre comme coût ». 

Les avantages et les inconvénients de la méthode d’inventaire au détail

L’avantage de cette méthode, explique Abir, est qu’elle est extrêmement facile à calculer et qu’elle peut fonctionner lorsque le suivi du coût des stocks n’est pas récurrent.

« Le principal inconvénient est qu’elle n’est généralement pas très précise, surtout si les prix fluctuent à différentes périodes de l’année (ce que font la plupart des détaillants) et si les produits ont des marges différentes ».

Selon Tim Yoder, analyste fiscal et comptable de FitSmallBusiness, la méthode d’inventaire au détail fonctionne mieux si vous avez une marge standard, dans le cadre de grandes lignes de produits. « Si vos marges varient beaucoup d’un produit à l’autre, votre estimation ne sera pas très précise », explique Tim.

Formule de la méthode d’inventaire au détail

Voici la formule de la méthode d’inventaire au détail :

Inventaire initial Retail
Début de l’inventaire       11 000        15 000
Achats (net)  +   69 000 +      85 000
Biens disponibles et rapport des coûts        80 000       100 000
Moins : ventes au détail –     90 000
Estimation du stock final au détail       10 000
Estimation du stock final au prix coûtant 8 000

 

Comme le montre la formule ci-dessus, le coût des biens disponibles de 80 000 euros est divisé par le montant des biens disponibles au détail (100 000 euros). Il en résulte un rapport coût/détail (ou ratio de coût) de 80 %. Pour obtenir le stock final estimé au prix coûtant, vous multipliez le stock final estimé au détail (10 000 euros) par le ratio de coût de 80 % pour obtenir 8 000 euros.

La méthode d’identification spécifique expliquée

C’est le processus par lequel vous attribuez un coût spécifique à chaque article de votre magasin. Selon Abir d’Upcounting, cette méthode est la plus logique pour les détaillants qui ont un grand nombre d’articles différents, surtout s’ils ont été achetés auprès de différentes sources. « Un bon exemple serait un antiquaire ».

Les avantages et les inconvénients de la méthode d’identification spécifique

Les avantages et les inconvénients de la méthode d’identification spécifique dépendent de la taille de votre entreprise de détail.

Pour que la méthode d’identification spécifique convienne à votre commerce de détail, vous devez être en mesure d’identifier avec certitude et précision l’emplacement, le coût et le montant de la vente de chaque unité de gestion des stocks (UGS) de votre inventaire. 

Plus votre entreprise et votre stock est important, plus cela devient difficile.

L’identification spécifique est mieux adaptée aux petites entreprises car elle peut leur donner un compte de résultat plus précis, avec des chiffres fiables sur les revenus et les pertes et la détérioration normale des stocks (due à des éléments comme les dommages accidentels). 

Formule de la méthode d’identification spécifique

Voici une formule simplifiée de méthode d’identification spécifique, basée sur les valeurs suivantes :

(A) Quantité achetée = 3 000

(B) Unités vendues = 1 000 

(C) Solde = 2.000 (C = A – B)

(D) Prix = 5,00

Inventaire de clôture = 10 000 euros (C x D)

Coût des biens vendus = 5 000 euros (B x D) 

Exemple de la méthode d’identification spécifique

Supposons qu’un commerçant vende des peintures uniques qu’il achète à des artistes locaux et qu’il les vende ensuite.

Ce magasin possède un tableau en stock d’une valeur de 150 euros. Il achète ensuite trois peintures pour 100, 200 et 35 euros. Le coût total de son stock est donc la somme de tous les coûts individuels (150  + 100  + 200  + 350  = 800 euros).

Si ce commerçant vend ensuite le tableau à 200 euros, leur coût d’inventaire serait de 800  – 200  = 600 euros, car le coût de chaque article est comptabilisé séparément.

La méthode du premier entré, premier sorti (FIFO)

Lorsque vous avez un grand nombre d’articles presque identiques, la méthode de l’identification spécifique peut ne pas être totalement pertinente. 

Le système First In First Out, ou FIFO, peut être préférable. Le FIFO suppose que toute vente d’un article provient du lot le plus ancien en stock, et est une méthode préférable lorsque les prix auxquels vous l’avez acheté fluctuent.  

Les avantages et les inconvénients de la méthode FIFO

Cette méthode vous donnera une représentation très précise de votre inventaire, ce qui peut être avantageux si vous achetez des lots d’un même article à des prix variables.

Elle reflète souvent la réalité, car les anciennes unités d’une unité de stockage (ce code-barres lisible) ont tendance à être vendues avant les plus récentes dans des circonstances idéales. 

L’inconvénient est qu’il faut plus d’efforts pour suivre les différents coûts au sein d’une même unité de stockage pour différents lots d’achats.

Par exemple, si vous vendez une chemise particulière avec un code universel des produits (CUP) qui a été acheté en trois lots, il est plus difficile de suivre un coût différent pour chaque lot qu’un coût pour le CUP entier.

Comment calculer la méthode FIFO ? 

Vous pouvez calculer le FIFO en multipliant le coût de votre inventaire le plus ancien par le montant de cet inventaire vendu.

FIFO = coût stock le plus ancien X montant inventaire vendu

Exemple de la méthode FIFO

Imaginons qu’un commerçant vende des vestes en cuir. 

Il achète 10 vestes pour 100 euros chacune, puis 10 autres pour 90 euros chacune. La valeur totale de l’inventaire sera de (100 euros x 10) + (90 euros x 10) = 1 900 euros. 

Même si toutes les vestes étaient identiques et se trouvaient sur le même présentoir, si le détaillant devait vendre trois vestes, il calculerait le coût des marchandises vendues (COGS) en le déduisant du lot plus ancien acheté à 100 euros chacune, quel que soit le lot dont ils ont effectivement été vendus. 

Leur coût d’inventaire final serait donc de 1 900 euros en moins(3 x 100 euros) = 1 600 euros. La logique ici est que le coût d’inventaire le plus exact serait le prix d’achat le plus récent, car c’est le prix auquel vous êtes le plus susceptible d’acheter plus de stocks.

La méthode LIFO (Dernier arrivé, Premier sorti)

Le LIFO, comme son nom l’indique, est fondamentalement l’opposé du FIFO. Il traite les derniers articles achetés comme les premiers vendus. 

La méthode LIFO consiste à attribuer des coûts spécifiques à des articles individuels ou à des lots d’articles sur la base de leur coût réel, et à réduire votre coût au fur et à mesure que vous vendez des articles, les derniers articles ajoutés étant d’abord retirés de l’inventaire. 

Cette méthode n’a de sens que lorsqu’elle reflète la réalité où les articles les plus récents sont vendus en premier, et où les articles plus anciens peuvent rester longtemps en stock. 

Ce n’est pas une méthode particulièrement courante dans le commerce de détail.

Les avantages et les inconvénients de la méthode LIFO pour votre commerce de détail

Le LIFO n’est certainement pas pour tous les détaillants. En fait, il ne peut être utilisé aux États-Unis que dans le cadre des principes comptables généralement acceptés (GAAP).  Ailleurs, cette méthode n’est pas autorisée par les normes internationales d’information financière (IFRS). Elle peut créer un fardeau supplémentaire en matière de tenue de documents comptables. Pour de nombreuses entreprises, c’est un système trop complexe pour justifier son utilisation. 

Cela dit, l’un des principaux avantages est la fiscalité. La méthode LIFO ayant pour effet d’augmenter le coût des biens vendus (COGS), elle peut contribuer à réduire les impôts à payer. Néanmoins, il est toujours important de vérifier l’impact exact de la méthode LIFO avec votre comptable ou votre conseiller fiscal. 

Comment calculer la méthode LIFO : exemple de formule 

Prenons l’exemple d’un magasin de meubles qui achète 200 chaises pour 10 euros l’unité. Le mois prochain, le magasin achète 300 autres chaises à 20 euros chacune et, à la fin de son exercice comptable, il a vendu 100 chaises au total.

Coût des marchandises vendues = 100 chaises vendues x 20 euros = 2 000 euros

Inventaire restant = (200 chaises x 10 euros) + (200 chaises x 20 euros) = 6 000 euros

La méthode de la moyenne pondérée

Enfin, si les prix des produits que vous achetez changent à peine, vous pouvez utiliser une méthode encore plus simple appelée « coût moyen pondéré ». 

Avec la méthode de la moyenne pondérée, vous utilisez un regroupement des coûts pour toutes les unités d’une unité de stockage particulière. Tout achat est ajouté à la réserve de coût et celle-ci est divisée par toutes les unités que vous avez en main. 

Avantages et inconvénients de la méthode de la moyenne pondérée

L’avantage de la méthode de la moyenne pondérée est qu’elle est beaucoup plus facile à suivre que le calcul des coûts spécifiques, car vous n’avez pas besoin de savoir exactement de quel lot faisait partie une unité vendue, ce qui est particulièrement utile lorsque vous avez de nombreuses unités identiques.

Cela peut également vous donner une méthode de calcul des coûts plus précise que la méthode de vente au détail, qui ne prévoit pas de compensation pour les remises ou les marges différentes selon les unités de gestion des stocks. 

Quel est l’inconvénient de cette méthode ? 

Cette méthode peut être moins précise que la méthode des coûts spécifiques parce que vous mélangez tous vos achats ensemble. Mais ce n’est un vrai problème que si vous achetez une unité de stockage particulière à des prix très différents à chaque achat.

Formule de la méthode de la moyenne pondérée

Pour cette méthode, votre coût d’inventaire à la fin d’une période est calculé comme suit :

(Coût de l’inventaire d’ouverture + achats)  – Coûts des biens vendus

Votre coût unitaire est simplement le coût total pour un produit donné, divisé par le nombre total d’unités dont vous disposez.

Exemple de la méthode de la moyenne pondérée

Pour reprendre l’exemple de notre veste en cuir ci-dessus (dans la section de la méthode FIFO), après avoir acheté les deux lots de vestes, votre coût total d’inventaire sera toujours de 1 900 euros.

La différence est qu’au lieu d’avoir 10 vestes d’une valeur de 100 euros chacune et 10 d’une valeur de 90 euros chacune, vous aurez 20 vestes d’une valeur de 95 euros (1 900 euros / 20) chacune. 

Et donc, si vous vendiez trois vestes, vous ne vendriez pas 300 euros, mais 95 euros * 3 = 285 euros. Votre solde de stock final serait donc de 1 900 euros – 285 euros = 1 615 euros.

Conséquences fiscales de la valorisation des stocks

En tant que détaillant, vous pouvez suivre les coûts d’achat des stocks tout au long de l’année. 

Mais vous n’êtes pas autorisé à déduire le coût des inventaires en réserve à la fin de l’année. 

Le coût de l’inventaire en réserve doit figurer à l’actif de votre bilan de clôture et être déduit l’année suivante lors de la vente de votre inventaire. Là encore, il est utile de demander à votre comptable ou à votre agent fiscal ce que chaque méthode signifie pour votre entreprise et ses obligations fiscales. 

La comptabilité pour détaillants : une bonne gestion des stocks est essentielle

Vous avez peut-être déjà compris que la gestion des stocks est primordiale pour la bonne santé financière de votre commerce de détail.

 Elle peut vous aider à remettre en question vos hypothèses sur l’état de vos ventes, en mettant en évidence le coût de vos marchandises vendues et le temps qu’il vous faut pour écouler vos  différents types de stocks

En utilisant la méthode d’évaluation des stocks adéquate pour votre commerce de détail, vous vous assurez d’une bonne gestion de votre inventaire et de votre entreprise.

Des nouvelles qui vous concernent. Des conseils que vous pouvez appliquer.

Tout ce que vous devez savoir, directement dans votre boîte mail.

Plus sur ce sujet :
Gestion d'inventaire

Parcourir plus de sujets