L’avènement de la consommation responsable

L’avènement de la consommation responsable

Un jour, l’entrepreneur français Nicholas Chabanne fait des calculs. Il a constaté que si les consommateurs dépensaient seulement 4 euros de plus pour leur lait chaque année, les producteurs laitiers français bénéficieraient d’un traitement plus équitable que celui proposé par les grands supermarchés. Ce type de consommation est appelée consommation responsable.

C’est ainsi que la marque alimentaire C’est qui le patron ?! est née, et c’est aujourd’hui la quatrième plus grande marque de lait en France. Un français adulte sur cinq achète des produits, bien qu’ils soient plus chers que les gammes bon marché des supermarchés. Les statistiques reflètent le comportement d’un groupe démographique particulier : le consommateur responsable. 

« De nombreux consommateurs veulent maintenant se comporter de manière plus responsable », a déclaré M. Chabanne au Guardian. « Ils préféreraient, si possible, acheter des aliments sains et de qualité, produits de manière éthique, transparente et dans le respect du bien-être des animaux et de l’environnement par des personnes qui en obtiennent un prix équitable. Et ils sont prêts à payer un peu plus cher pour cela ». 

L’histoire de C’est qui le patron ?! reflète une tendance croissante des dépenses de consommation, qui s’aligne également sur les conclusions de notre rapport 2020 sur les tendances du commerce de détail. Les études de consommation montrent également que 66 % des consommateurs mondiaux sont prêts à payer plus cher pour des produits durables fabriqués en tenant compte de l’environnement. Les dépenses liées à la consommation responsables en France ont augmenté plus que jamais en 2018, avec un marché total de 1,2 milliards d’euros. 

Qu’est ce que la consommation responsable ? 

Dans l’ère de l’abondante information qu’est la nôtre, nous sommes de plus en plus conscients de la façon dont nos actions affectent le monde entier. Il est difficile pour les consommateurs d’ignorer les effets néfastes de leurs habitudes d’achat, qu’il s’agisse de la déforestation, de l’exploitation ou de la cruauté envers les animaux. C’est pourquoi les consommateurs et les entreprises sont de plus en plus attachés à un mode de vie responsable. 

Le fait qu’un consommateur responsable achète ou non votre produit dépend de facteurs tels que sa provenance, son fabricant, l’endroit où il a été fabriqué, le moyen de production et de la rémunération convenable du producteur.

Imaginons que vous gériez un magasin de vêtements et qu’un client soucieux de l’environnement découvre que l’industrie de la mode est responsable de l’exploitation et des conditions de vie inhumaines de plus de 3 millions de personnes rien qu’en Inde. Il sera alors plus enclin à faire ses achats dans votre magasin si vous pouvez démontrer que les vêtements que vous vendez ont été produits dans des conditions de travail décentes et humaines. 

Quelles sont les tendances éco-responsables ? 

Des habitudes éco-responsables sont nées suite à un désire collectif de rendre le monde meilleur. Elles sont souvent associées à la consommation de biens éthiques. Voici quatre tendances de consommation responsable qu’un nombre croissant d’entreprise adoptent : 

  1. Des alternatives aux plastique à usage unique
  2. Le véganisme
  3. Des pratiques écologiques dans la chaîne d’approvisionnement
  4. Des commandes fournisseur durables

Des alternatives aux plastique à usage unique

Les inquiétudes liées à la présence du plastique dans les océans gagnent de plus en plus les esprits. C’est pourquoi une multitude de restaurants et cafés, dans le monde entier, ont cessé d’utiliser des pailles en plastique afin de s’aligner sur les consommateurs soucieux de de l’environnement. Starbucks s’est engagé à commencer à éliminer progressivement les pailles en plastique en 2018, et a depuis annoncé son intention d’utiliser des couvercles spécialement conçus à partir de plastique recyclé.

La popularité des brosses à dents en bambou et le succès des start-ups qui vendent des alternatives au film plastique fabriqué à partir de cire d’abeille indiquent également que les consommateurs délaissent le plastique à usage unique dans un souci de protection de l’environnement.  

Couvercle en plastique recyclé starbucks image

Couvercle en plastique recyclé starbucks image

Le véganisme

La consommation responsable d’aliments et le véganisme suscitent également plus d’attention que jamais auparavant. L’année dernière, la chaîne de boulangerie britannique Greggs a annoncé le lancement de son feuilleté saucisse végétalien faisant polémique et augmentant ainsi les ventes. Le tribunal britannique a même déclaré que le véganisme était une «“croyance philosophique »” après qu’un végétalien ait été licencié de son travail sur ces motifs.

Des pratiques écologiques dans la chaîne d’approvisionnement

La demande de biens éco-responsables a suscité comme réaction chez les entreprises une volonté de travailler sur des moyens innovants pour améliorer leur chaîne d’approvisionnement. Le producteur de chocolat néerlandais Tony’s Chocolonely en est l’exemple parfait puisque non seulement il fabrique un produit délicieux, mais il s’enorgueillit également d’une chaîne d’approvisionnement transparente et éthique. 

La chocolaterie surveille attentivement chaque étape de sa chaîne d’approvisionnement afin de protéger ses fournisseurs contre l’exploitation. L’objectif à l’avenir serait de détenir une chaîne d’approvisionnement à 100 % sans esclaves et éthique, et le désire est d’influencer des entreprises similaires pour qu’elles fassent de même. 

Des commandes fournisseur durables

En réponse à la prise de conscience croissante de l’impact environnemental négatif de la livraison rapide, Amazon s’était engagé à réduire de moitié ses émissions de carbone d’ici 2030 et à être totalement neutre en carbone d’ici 2040.

D’autres entreprises, comme UPS, suivent le mouvement avec une initiative similaire. Leur objectif est d’utiliser 25 % des énergies renouvelables en investissant massivement dans des véhicules utilisant des carburants alternatifs et d’autres technologies qui contribuent à réduire les émissions de carbone.  

Qu’est-ce que la consommation responsable signifie pour les entreprises ?

Le nombre de consommateurs prêts à payer plus cher pour des produits durables a augmenté de 200 % en 2011 et 2015. Cette tendance a déclenché une croissance énorme pour les produits durables à l’avenir. Un rapport de Nielson datant de 2018 a montré que les ventes de produits durables augmentent désormais deux fois plus vite que celles des autres produits de leurs catégories respectives, malgré une part de marché plus faible.

Cette même année, les marques d’Unilever ayant des références en matière de développement durable ont connu une croissance 69 % plus rapide que les autres et ont représenté 75 % de la croissance globale de l’entreprise.

La majorité des consommateurs sont prêts à rejoindre le mouvement et lutter contre les problèmes environnementaux urgents par le biais de ce qu’ils choisissent d’acheter. L’activisme (lorsque les entreprises s’alignent sur une question politique ou sociale afin de gagner des consommateurs qui partagent ce point de vue) représente également une opportunité pour les entreprises.

Les entreprises qui s’engagent et communiquent sur leurs initiatives respectueuses de l’environnement peuvent se positionner comme des acteurs du changement, en gagnant par la même occasion des consommateurs soucieux de l’environnement.

Une entreprise éco-responsable est une bonne entreprise

Les entreprises ont désormais la responsabilité d’aider leurs clients à faire des choix durables, de les éduquer et de les convaincre sur le fait que leurs choix peuvent faire la différence. Cela peut être aussi simple que d’apposer une marque — comme le fait la marque C’est qui le patron ?! où « nous payons nos producteurs un prix équitable » en majuscules sur chacun de leurs cartons de lait — ou de modifier en gros la façon dont vous vous procurez les matériaux, produisez et expédiez les marchandises aux consommateurs. 

Il y a eu une prolifération de marques favorisant une consommation responsable dans tous les secteurs verticaux de la vente au détail, de la chemise durable des studios CHÉ à l’engagement de Cuyana en faveur d’une consommation consciente, jusqu’à la promotion de marques éco-responsables par le magazine Elle. Cela s’explique par le fait que les consommateurs partagent désormais une croyance récurrente selon laquelle les entreprises ont la responsabilité de permettre au consommateurs de faire des choix durables, de les éduquer et de les convaincre sur le fait que leurs choix peuvent faire la différence.

éco-responsable

Découvrez les changements qui façonneront l'avenir de la restauration.

Téléchargez gratuitement le rapport des 5 tendances émergentes de la restauration en 2020.

Lightspeed célèbre la diversité et l'inclusion

Lightspeed célèbre la diversité et l'inclusion