Tapez ci-dessus et appuyez sur la touche Entrée pour effectuer la recherche. Appuyez sur Esc pour annuler.

Restauration

Comment devenir serveur.se dans la restauration (salaire, études, compétences) ?

Comment devenir serveur.se dans la restauration (salaire, études, compétences) ?

Vous souhaitez devenir serveur.se dans la restauration ? 

Si le secteur de la restauration a connu un coup d’arrêt compliqué en Suisse avec la crise sanitaire, les besoins de recrutement dans la restauration devront augmenter une fois la crise passée. 

Pour pallier ce manque, les restaurateurs s’adaptent : grilles salariales en hausse, horaires flexibles, formation express, etc. Une période opportune donc si vous souhaitez vous lancer dans le secteur de la restauration en tant que serveur ou serveuse.

Compétences requises, tâches quotidiennes, conseils pour décrocher un poste sans expérience : on vous détaille pas à pas tout ce dont vous devez savoir pour devenir serveur.se dans l’hôtellerie-restauration.

Découvrez dans cet article :

  • Les missions au quotidien d’un serveur.se
  • Les qualités requises pour être un bon serveur.se
  • Les études ou formations idéales pour devenir serveur.se
  • Comment devenir serveur.se sans expérience
  • Les évolutions de carrières pour un poste de serveur.se
  • Les avantages à travailler en tant que serveur.se
  • La rémunération moyenne en Suisse d’un serveur.se

Simplifiez la prise de commande de vos clients à table et gagnez du temps en service

Découvrez Lightspeed Order Anywhere, la solution qui permet d’offrir à vos clients un moyen sûr et entièrement sans contact de passer commande à table via un simple QR code.

Quelles sont les missions et tâches quotidiennes d’un serveur.se ? 

Les tâches du serveur.se de restaurant s’articulent autour de trois grands axes que sont la préparation de la salle, le service des repas et la desserte des tables.

1. Préparation de la salle

Entre autres tâches, le serveur.se doit s’assurer de la propreté de la salle et de la vaisselle (couteaux, assiettes, verres, etc). Il ou elle doit également dresser les tables en vue du service, mettre les couverts et disposer les nappes. Un serveur.se, selon la structure de l’établissement, peut également être amené à balayer la salle ou la terrasse, agencer le plan de salle des tables ou encore s’assurer du bon fonctionnement des outils technologiques mis à sa disposition avant le début du service (comme une tablette mobile de prise de commande).

2. Service en salle

Une fois la salle préparée, le serveur.se doit assurer le service en salle. Accueil des clients, présentation de la carte, conseils et recommandations, prise des commandes, liaison avec la cuisine, encaissement de l’addition : ses tâches sont multiples et requièrent précision et rapidité.

3. Desserte des tables et nettoyage

Une fois les clients partis, le serveur.se doit nettoyer et débarrasser les couverts, changer éventuellement les nappes et s’assurer de la bonne disposition des couverts pour les prochains client.es. A la fin de son service, il peut nettoyer la salle et ranger les différents couverts.

Le serveur.se de restaurant travaille seul ou en équipe, et peut choisir les jours travaillés selon la politique de rotation du personnel de l’établissement. Les horaires de travail sont fluctuants (selon l’affluence et la durée des services) et les heures supplémentaires (rémunérées) ne sont pas rares, ainsi que le travail en week-end et lors des jours fériés.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon serveur.se ? 

Etre un bon serveur.se ne s’improvise pas et nécessite de posséder ou développer plusieurs compétences en savoir-faire et savoir-être :

  • Courtoisie et politesse : 

rien de plus dommageable pour un établissement que de perdre un client plutôt fidèle à cause d’un serveur.se peu avenant et courtois ! Politesse, présentation, attitude positive sont indispensables pour être un bon serveur.se et inciter vos clients à revenir.

  • Savoir supporter la pression : 

tout établissement connaît à un moment ou à un autre un service agité, des commandes qui arrivent tout d’un coup et des clients mécontents. Un bon serveur.se se doit de pouvoir gérer cette pression en se montrant à l’écoute, réactif et résistant aux critiques des clients.

  • Disposer d’une bonne condition physique : 

une étude d’un magazine des professionnels de l’hôtellerie a révélé qu’un serveur.se pouvait parcourir près de 15km par jour ! (en deux services) Cela nécessite une bonne dose d’endurance. Rassurez-vous cependant : de plus en plus de restaurants adoptent des outils technologiques (comme la prise de commande mobile sur tablette ou un écran d’affichage cuisine) permettant de réduire les allées et venues des serveurs.ses entre la salle et la cuisine. C’est par exemple le cas du logiciel de caisse Lightspeed Restaurant qui permet aux serveurs.ses de prendre les commandes sur mobile et d’envoyer les commandes en temps réel à la cuisine, évitant les allers et retours incessantes !

  • Discrétion

si l’amabilité et la politesse sont des prérequis indispensables, un comportement discret en est également un : un bon serveur.se se doit d’être à proximité du client et intervenir au bon moment, tout en évitant d’empiéter sur la vie privée des convives.

  • Rapidité du service

la rapidité du service est l’une des attentes clés des clients dans un restaurant : là encore, une solution comme une prise de commande mobile sur tablette connectée au système de caisse du restaurant permet d’éviter les allers et venues entre la cuisine et la table, permettant un gain de temps considérable dans la rapidité du service.

  • Connaître la carte du restaurant :

Un bon serveur.se doit bien connaître les différents plats et spécialités de son  restaurant pour recommander les plats et accompagnements adéquats et répondre aux questions éventuelles du client sur l’origine des produits ou leurs ingrédients. Si cela implique une bonne mémoire, une prise de commande mobile sur tablette permet d’avoir à portée de main les plats et boissons qui se marient bien, les ingrédients des produits et de visualiser l’historique des commandes d’un client (A-t-il des allergies ? Quels sont ses plats préférés ?)

  • Encaisser de manière rapide l’addition

Le paiement de l’addition est toujours un moment délicat pour le client : file d’attente,    erreurs de saisie, partage de l’addition entre plusieurs convives, etc. Là encore, une solution de caisse enregistreuse permet de soulager le serveur.se en lui permettant d’encaisser depuis la table des clients via une tablette mobile, de partager la note de manière automatique et de collecter le paiement via des solutions flexibles.

Ecran d'Affichage Cuisine Lightspeed

L’Écran d’Affichage cuisine de Lightspeed permet de recevoir en temps réel les commandes prises en salle, évitant les allées et venues entre le service en salle et la cuisine, ce qui laisse plus de temps aux serveurs pour fournir des recommandations aux clients.

Découvrez d’autres astuces et conseils pour devenir un serveur.se complet.

Quelles études pour devenir serveur.se dans un restaurant ?  

Si le métier ne nécessite pas nécessairement de diplôme, une formation qualifiante permet de dénicher un poste plus facilement et ouvre des portes dans les établissements plus réputés, où la concurrence est plus rude.

Quelques exemples de formations disponibles pour devenir serveur.se :

  • certificat fédéral de capacité (CFC) spécialiste en restauration ;
  • cours organisés par les écoles et les associations professionnelles ,
  • brevet fédéral de responsable de la restauration ;
  • bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l’accueil ;

Si vous n’avez pas de diplôme spécialisé, il est tout à fait possible d’acquérir de l’expérience sur le terrain dans des établissements de proximité à la recherche de jeunes serveurs sans formation.

Au-delà des diplômes et formations accumulées, c’est avant tout la qualité et le nombre d’années d’expériences qui sont scrutées par les établissements dans la restauration.

Quelques critères liés à l’expérience sur lesquels s’attardent les restaurants avant d’embaucher un serveur.se :

  • Nombre d’années d’expérience ;
  • Secteur d’activité fréquenté (restauration gastronomique, traditionnelle, rapide, etc);
  • Retour d’évaluation clients et établissement ; 
  • Expérience internationale ou locale ;
  • Niveau en langues étrangères (anglais notamment).

Etudes pour devenir serveur dans la restauration

Si votre objectif est de travailler dans un établissement fréquenté par une clientèle internationale, le fait de maîtriser l’anglais est un atout considérable et peut faire pencher la balance en votre faveur, même si vous n’avez pas validé de formation diplômante en service-restauration.

Comment devenir serveur.se sans expérience ?

Il est possible de trouver un job d’été ou saisonnier sans expérience préalable ni formation spécialisée. En revanche, si vous souhaitez devenir serveur.se à plein temps, une formation en hôtellerie-restauration est un plus, voire une obligation selon le type d’établissement visé (hôtel gastronomique, palace, etc).

Même si votre objectif est de postuler pour un poste de serveur.se à temps partiel ou saisonnier, la concurrence peut être rude, surtout si vous avez zéro expérience. 

Quelques conseils pour postuler (et obtenir) un poste de serveur.se sans expérience :

  • Candidatez au bon moment : que vous cherchiez un poste à temps plein ou saisonnier, envoyer sa candidature au moment opportun est primordial pour mettre toutes les chances de votre côté. Restaurants à la recherche de personnel pour la réouverture des terrasses, saison de ski, saison touristique : selon la période, il peut être astucieux de tâter le terrain en amont.
  • Mettez en avant vos expériences passées en lien avec la clientèle : vendeur de glace, distribution de flyers, etc : toutes les expériences passées illustrant votre capacité à gérer et conseiller la clientèle sont un bonus non négligeable.
  • Expérience à l’international : vous maîtrisez une langue étrangère ? Vous avez baroudé pendant 6 mois aux Etats-Unis ? Indiquez-le dans votre CV !
  • Illustrez vos qualités en lien avec le poste : vous êtes dynamique ? Bilingue ? Empathique ? Vous apprenez vite ? Etes curieux-se ? Faites ressortir vos qualités qui feront de vous un bon serveur.se.
  • Tirez profit de votre réseau : comme tout emploi, faire appel au bouche à oreille et à son réseau peut grandement aider. Vous connaissez un ami ou un oncle qui travaille dans la restauration ? Faites passer le mot et votre CV. Publier une annonce sur les réseaux sociaux ou un site d’emploi.

Quelles évolutions de carrière pour un serveur.se ? 

Selon votre ambition, votre expérience et vos aspirations, les évolutions de carrière pour un serveur.se qui vient de débuter sont multiples :

  • Chef.fe de rang
  • Responsable de salle
  • Gérant.e de restaurant
  • Cusinier
  • Barman
  • Etc

Il n’existe pas de parcours type d’évolution de carrière pour un serveur.se : cela dépend en grande partie de vos aspirations et de vos projets futurs. 

Evolutions de carrière pour un serveur.se

A noter que votre expérience accumulée, la compréhension des différents besoins de chaque de poste de travail et une éventuelle formation en gestion vous permettront d’évoluer vers des fonctions plus managériales et à responsabilité.

Quels sont les avantages à travailler en tant que serveur.se ? 

Travailler en tant que serveur.se présente de nombreux avantages, souvent méconnus du grand public :

  • Les pourboires : outre une rémunération fixe classique, disposer d’une source de revenus variable qui peut très vite faire monter votre paie à la fin du mois est un plus non négligeable ! ; 
  • Horaires de travail : si travailler le week-end peut représenter un frein pour certains candidats, les horaires de travail demeurent flexibles en général et se cantonnent aux heures de services : idéal si vous êtes plutôt du matin par exemple ! ; 
  • Forme physique optimale : prendre les commandes, ramasser les couverts, service à table, etc : être serveur.se permet de garder la forme et évite les risques de santé liés à une posture immobile prolongée. ; 
  • Dynamisme et contacts humains : si vous aimez le contact clientèle, alors le service en restauration vous permet de côtoyer des clients à longueur de journée, d’engager la conversation et d’apporter votre expertise sur les plats à privilégier ;
  • Emploi du temps flexible : outre les horaires, le métier de serveur.se vous permet d’adapter votre emploi du temps de manière flexible : vous avez un projet de dernière minute ? Faites-vous remplacer par un ou une de vos collègues ;
  • Expérience formatrice : être serveur.se, c’est l’opportunité de comprendre les besoins intrinsèques de votre clientèle : quelles sont leurs attentes ? leurs points de friction ? Avoir une connaissance poussée des habitudes et attentes de vos clients est un critère important si vous souhaitez accéder à des postes à plus grande responsabilité par la suite (chef de rang, gérant de restaurant)
  • Moins de stress sur la prise de commande : avec des outils comme la prise de commande en libre-service, le temps où il fallait noter manuellement sur un bout de papier les commandes est presque du passé. Cela permet une expérience client plus humaine, personnalisée et surtout sujette à moins d’erreurs de commande, et donc moins de stress pour le serveur.se !

Simplifiez la prise de commande en ligne avec Order Anywhere de Lightspeed

Découvrez dans ce webinaire gratuit comment offrir à vos clients un moyen sûr, entièrement sans contact, de se restaurer sur place ou de commander des plats à emporter - sans frais de commission.

Quel est le salaire d’un serveur.se en Suisse en 2021 ? 

En Suisse, le salaire minimum d’un serveur.se est fixé par canton. 

D’après le site de collecte des salaires Glassdoor, le salaire moyen d’un serveur.se en Suisse est de 99 709 CHF en 2021.

Autres éléments à prendre en compte dans la rémunération financière d’un serveur ou serveuse :

  • Une part variable du salaire peut être proposée en fonction du chiffre d’affaires de l’établissement ;
  • Heures supplémentaires mieux rémunérées : 25% de majoration pour les heures supplémentaires qui ne doivent pas dépasser plus de deux heures par jour ;
  • Pourboires variables : un serveur efficace et bien apprécié de sa clientèle peut espérer gagner en moyenne une centaine de francs suisses supplémentaires (à noter que les pourboires sont très variables selon les établissements)
  • Prime d’ancienneté variable selon la durée du contrat 

Devenir serveur.se : un métier passionnant et exigeant

Devenir un serveur.se reconnu.e requiert de l’expérience et surtout de la motivation. C’est également une expérience très formatrice si vous aspirez à monter en grade ou ouvrir votre propre restaurant : être au contact des clients au quotidien vous permet d’affiner votre relation clientèle et d’identifier les attentes réelles de ces derniers.

Avec la modernisation technologique des restaurants (prise de commande en libre-service, système de réservation, envoi automatique des commandes en cuisine), le métier de serveur.se est devenu physiquement moins éprouvant, permet de se recentrer sur l’expérience client et permet même de faire des économies sur la gestion opérationnelle du restaurant.

Le gérant de votre établissement n’est pas encore au courant ? Faites-lui partager cet article ou contactez-nous pour voir comment Lightspeed Restaurant peut aider à faire entrer votre établissement dans la nouvelle ère de la restauration.

Vous recherchez un poste de serveur.se dans la restauration ? Nous avons plusieurs établissements partenaires qui recrutent ! Contactez-nous pour en savoir plus.

Gagnez du temps en service et évitez les erreurs de commande

Intuitif, évolutif, fiable : Lightspeed est le système de caisse tout-en-un qui vous permet de passer plus de temps avec vos clients, moins sur votre prise de commande

Des nouvelles qui vous concernent. Des conseils que vous pouvez appliquer.

Tout ce que vous devez savoir, directement dans votre boîte mail.

Plus sur ce sujet :
Employés

Parcourir plus de sujets