Tapez ci-dessus et appuyez sur la touche Entrée pour effectuer la recherche. Appuyez sur Esc pour annuler.

Restauration

Comment créer un restaurant virtuel en 2021

Comment créer un restaurant virtuel en 2021

Ces dernières années, la frontière entre online et offline a commencé à s’estomper dans le secteur de la restauration.

Les restaurants virtuels sont un excellent exemple de la façon dont les nouveaux services ont gagné en popularité dans la nouvelle ère de la restauration. Ces nouveaux services garderont sans doute une place permanente dans le paysage de la restauration. 

Les clients sont désormais habitués à davantage de flexibilité et d’options lorsqu’il s’agit de passer des commandes, et les restaurants ont dû procéder à des changements radicaux pour répondre à ces besoins changeants. 

Dans le monde entier, l’offre des restaurants inclut désormais un mélange de repas sur place, de commandes en ligne, de collecte sans contact ou sur le pas de la porte, et toutes les alternatives intermédiaires. 

Les restaurants virtuels sont une tendance qui se renforce et que tout établissement devrait envisager lorsqu’il cherche à s’implanter en ligne, sans les coûts d’ouverture d’un nouveau restaurant.

Examinons réellement à quoi correspond cette tendance et ce qu’il faut faire pour transposer un restaurant virtuel du papier à la réalité virtuelle

Dans ce blog, nous allons couvrir les éléments suivants : 

Le guide du restaurateur moderne : Réinventez l'activité en ligne de votre restaurant

Découvrez comment préparer votre restaurant pour un succès à court et long terme.

Qu’est-ce qu’un restaurant virtuel ? 

Par définition, les restaurants virtuels sont exclusivement disponibles en ligne.

Ces marques peuvent coexister au même endroit qu’un autre restaurant qui propose des plats à emporter, mais elles fonctionnent comme des marques distinctes qui peuvent utiliser des ingrédients similaires et ne proposent que des services tels que la commande en ligne, la livraison ou les plats à emporter.

Les restaurants virtuels sont généralement connus pour proposer des livraisons en utilisant soit leur propre flotte, soit des plateformes de livraison tierces, soit les deux. 

Cuisine fantôme ou restaurant virtuel : quelles différences ? 

Bien qu’il y ait de nombreuses similitudes, il existe des différences spécifiques entre une cuisine fantôme et un restaurant virtuel.

Un restaurant virtuel peut avoir son propre emplacement et sa propre cuisine où il produit les aliments pour une marque distincte. En revanche, une cuisine fantôme (« ghost kitchen » ou « dark kitchen » en anglais) est généralement un local de cuisine en location qui est souvent géré par un tiers ou partagé entre plusieurs restaurants. Les cuisines fantômes et les restaurants virtuels fonctionnent exclusivement sur le modèle de la livraison et de la vente à emporter. 

Les avantages de la restauration virtuelle

Ces dernières années, le secteur de l’hôtellerie et de la restauration a connu une augmentation constante de la demande de services de livraison et de plats à emporter. Depuis 2014, la livraison a augmenté 300 % plus vite que les repas pris au restaurant. Des services comme la commande en ligne, la livraison et les options sans contact sont devenus une tendance croissante et un service essentiel dans l’arsenal de n’importe quel restaurant. 

Lancer une marque virtuelle présente de nombreux avantages pour les restaurants qui démarrent ou qui cherchent à tester de nouvelles idées. 

Coût réduit 

Si vous avez déjà un restaurant et que vous cherchez à lancer une marque virtuelle à partir de votre cuisine, vous pourrez répartir une grande partie des coûts, des ingrédients et de la main-d’œuvre entre les deux marques. Avec un restaurant virtuel, vos frais généraux seront moins élevés puisque vous n’aurez pas à ajouter les coûts d’un nouvel emplacement.  

Moins de risques 

Étant donné que vous utilisez un emplacement existant, que vous ne prenez pas un nouveau bail et que vous ne louez même pas une nouvelle cuisine, vous ne courez pas vraiment de gros risque en dehors des investissements déjà réalisés pour mettre en place votre plateforme de commande en ligne et votre site web.

Votre marque virtuelle fonctionnera probablement en parallèle avec votre restaurant existant, ce qui signifie que le risque et les coûts seront également partagés avec votre établissement de restauration.

Plus de flexibilité 

L’ouverture d’une marque virtuelle donne aux restaurateurs la possibilité de tester différents concepts qui pourraient ne pas être liés à leur activité actuelle, ainsi que la flexibilité pour le faire. Le fait de disposer d’un restaurant virtuel crée un espace de marque distinct qui permet de tester un concept, des idées de menus et des services tout en utilisant les mêmes opérations, le même personnel et même les mêmes ingrédients. 

Exemples de restaurants virtuels

La chaîne américaine de restauration Smokey Bones Bar & Fire Grill s’est lancée dans le paysage des marques virtuelles après avoir mieux compris les performances de son menu dans le domaine des repas à emporter et des livraisons.

Dans le webinaire intitulé « Restaurant Business », James O’Reilly, PDG de Smokey Bones Bar & Fire Grill, explique comment la restauration « hors établissement » est devenue une composante croissante de leurs opérations.

« En 2019, lorsque nous avons construit notre plan de croissance, nous nous sommes engagés à ce que le côté hors établissement de notre activité soit une opportunité de croissance majeure pour l’entreprise. L’une des conséquences de cette évolution a été le développement de partenariats avec des plateformes tierces comme DoorDash et Uber Eats. C’est avec eux que nous avons découvert l’opportunité du restaurant virtuel », explique M. O’Reilly. 

En travaillant avec des plates-formes tierces, ils ont pu découvrir comment la performance de leur menu ouvrait des possibilités diversifiées pour certains plats de leur menu .

« Cela nous a donné l’occasion de profiler des parties de notre menu qui étaient très demandées sur les plateformes tierces, mais qui n’étaient pas des plats pour lesquels Smokey Bones est particulièrement réputé, comme les burgers et les ailes de poulet. Nous avons constaté qu’il existait une forte demande dans un secteur d’activité dont nous avions fait une priorité, ce qui s’est traduit par la création de ces deux marques virtuelles », précise M. O’Reilly.

C’est ainsi que sont nés deux restaurants virtuels : The Wings Experience et The Burger Experience. Ces marques distinctes sont exploitées dans les restaurants Smokey Bones actuels et sont proposées sous forme de livraison, de plats à emporter ou de collecte sur le pas de porte.

Chaque restaurant virtuel propose une offre très claire avec une touche unique. The Wing Experience, par exemple, se concentre principalement sur la vente d’ailes jumbo avec l’avantage de proposer 50 saveurs. 

Comment créer votre propre établissement virtuel

Les restaurants qui se lancent dans l’univers des marques virtuelles ont intérêt à commencer par examiner leur concept existant et par analyser les possibilités qu’il recèle et qui pourraient être exploitées dans un nouveau concept.  

Webinaire: préparez au mieux les fêtes de fin d'année

Des menus au marketing en passant par les horaires du personnel ou la gestion des stocks, les fêtes de fin d'année exigent une bonne dose de planification. Rejoignez notre panel d'experts pour découvrir les astuces à mettre en place et les pièges à éviter pour garantir des fêtes de fin d'année en toute sérénité.

Analysez vos opérations existantes 

Tout d’abord, avez-vous de la place dans vos opérations pour envisager d’ajouter une autre marque à votre liste ?

Si les marques virtuelles ne sont pas censées occuper l’ensemble de vos activités, vous devrez peut-être disposer d’une certaine marge d’adaptation pour ajouter de nouveaux processus et menus. Examinez vos opérations actuelles pour savoir si vous pouvez accueillir une autre marque, et dans quelle mesure. 

Examinez les performances de votre menu

Il est maintenant temps de décider ce que votre marque virtuelle va offrir. La performance actuelle de votre menu est un bon point de départ.

Y a-t-il certains plats qui fonctionnent très bien dans le cadre de la livraison et de la vente à emporter, mais qui ne sont pas vraiment liés à votre marque actuelle, ou qui ne sont pas très demandés dans votre restaurant ?

Si c’est le cas, c’est un bon début. En choisissant un concept qui est lié d’une manière ou d’une autre à votre menu actuel, vous pourrez assurer une transition plus fluide. Choisissez des catégories de menu dans lesquelles vous avez de l’expérience et cherchez à trouver quelque chose d’unique qui se recoupe d’une certaine manière avec vos activités existantes. 

Former le personnel du restaurant 

Une fois que vous avez analysé vos opérations et décidé d’un menu, vous devez consacrer le temps et les ressources nécessaires pour former votre personnel et vous assurer qu’il est capable de voir votre nouvelle marque virtuelle et de s’occuper de vos opérations actuelles.

Même si vous continuez à tout gérer depuis le même endroit, vous exploiterez deux marques différentes, ce qui signifie que votre personnel devra bien connaître les deux concepts. 

Se concentrer sur le nom et l’image de marque

Le choix de votre image de marque est essentiel pour votre réussite.

Puisque vous n’aurez pas d’emplacement physique auquel vos clients pourront se fier ou devant lequel ils pourront passer, un concept clair et original, associé à un excellent marketing et à des noms accrocheurs, vous aidera à faire connaître votre marque virtuelle et à vous démarquer parmi les commandes en ligne.

Lorsqu’il a choisi les noms des marques virtuelles, O’Reilly a privilégié la simplicité et la performance. « Par rapport au monde hors établissement du des plateformes de livraison tiers, les noms que nous avons choisis sont très simples afin d’améliorer nos performances au niveau des recherches et de communiquer au sujet de ces deux restaurants virtuels. Nous avons également développé des logos et des schémas de couleurs très cool. Ce n’était pas très difficile, mais c’était crucial car ce sont des marques à part entière », ajoute M. O’Reilly. 

André Vener, associé de Dog Haus, a choisi une autre voie en optant pour des noms qui correspondent à leur style créatif :

« Nous aimons donner des noms aux plats de nos marques. Toute l’équipe participe à ce processus qui n’est donc pas réservé au département marketing. Nous avons même laissé nos vendeurs participer. Nous examinons les marques et les domaines. Chaque article du menu a un nom créatif. Avoir un nom trop créatif n’est pas la meilleure chose pour les recherches, mais en général, nous aimons nous amuser », poursuit Vener. 

Choisir le bon partenaire technologique 

Maintenant que vous allez gérer deux marques sous un même toit, l’efficacité et la facilité d’utilisation sont primordiales dans le choix de votre plateforme de restauration ou de votre système de caisse.

Si vous disposez déjà d’un système dans vos locaux actuels, vous devez vous assurer que vous serez en mesure de gérer des marques distinctes et de transmettre les commandes efficacement.

Lorsque vous choisissez une caisse de restaurant pour votre marque virtuelle et votre emplacement physique, assurez-vous de rechercher un système qui offre les éléments suivants : 

  • Facilité d’utilisation
  • Fonctionne de manière transparente avec un site web eCommerce pour les restaurants
  • Offre des possibilités de commande en ligne
  • Synchronisation de votre menu avec les principales applications de livraison de nourriture 
  • Consolidation des commandes en ligne sur un seul écran
  • Gestion de tous vos sites dans un seul système
  • Excellent soutien 

Définir la logistique de livraison 

En 2020, la pandémie a fait de la livraison et de la vente à emporter un élément essentiel des restaurants, car les restrictions et les préférences des clients ont complètement évolué vers des alternatives sans contact.

À tel point que cette tendance désormais partie des habitudes hebdomadaires des clients. Environ 1 Français sur 4 se fait livrer de la nourriture une fois par semaine ou plus. 

Sans emplacement physique, les restaurants virtuels s’appuient exclusivement sur la livraison et les plats à emporter pour servir leurs clients. Si votre restaurant dispose déjà d’un système de livraison, vous êtes peut-être habitué à gérer votre propre flotte de livreurs ou à utiliser des plateformes tierces. Pour votre restaurant virtuel, veillez à élaborer un plan définissant la manière dont vous livrerez vos clients. 

Posez-vous les questions suivantes lorsque vous décidez de votre stratégie de livraison : 

  • Utiliserez-vous votre flotte de livreurs existante ? 
  • Avez-vous besoin d’embaucher davantage de chauffeurs-livreurs ?
  • Utiliserez-vous un service de livraison tiers ?
  • Avez-vous envisagé un modèle hybride ? 

Réfléchissez à la manière dont vous pourrez gérer ces partenaires ainsi que les commandes de votre restaurant virtuel et de votre établissement existant. 

Le restaurant virtuel : une tendance durable

Le secteur de la restauration dépasse désormais la restauration en salle. Et cette expansion crée de nouvelles opportunités pour les restaurateurs du monde entier. C’est le moment de faire le point sur votre restaurant, d’explorer de nouvelles voies et de commencer à vous faire une place dans le paysage changeant de la restauration.

Vous recherchez un partenaire technique pour vous aider à chaque étape du processus ? Contactez-nous pour découvrir comment la plateforme de commerce complète Lightspeed peut vous aider.

Équipez votre établissement avec une caisse de pointe

Réduisez vos coûts et gagnez en efficacité en haute saison avec la caisse enregistreuse Lightspeed.

Des nouvelles qui vous concernent. Des conseils que vous pouvez appliquer.

Tout ce que vous devez savoir, directement dans votre boîte mail.

Plus sur ce sujet :
Technologie

Parcourir plus de sujets